Featured Posts

La tour de Cecile Duquenne


Présentation de l'éditeur

Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… Et les révélations. Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper… Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ? Grande fan du Labyrinthe de James Dashner et de Hunger Games de Suzanne Collins, Cécile Duquenne signe cette année son premier roman Young Adult, à mi-chemin entre le thriller psychologique et le survival. D’abord publiée aux éditions Voy’el avec Les Nécrophiles Anonymes, puis aux éditions Bragelonne avec sa série de space-opera steampunk Les Foulards Rouges, elle est connue pour ses personnages féminins forts et son écriture quasi télévisuelle. En ce sens, La Tour s’inscrit dans la lignée de ses précédents opus, tout en explorant un univers unique et vertical. Bienvenue dans la Tour. Atteindrez-vous un jour le sommet ? Dès 16 ans.

~~~~~~~~~~ Détails sur le produit

Format : Numérique 2317 KB Nombre de pages en édition imprimée : 101 pages Date de sortie : 27 juillet 2015 Langue : Français ASIN: B00ZN5JMF6 Dimension du produit : cm Prix : 2.99€ en numérique

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Cécile Duquenne est née en 1988. Auteur de fantasy, fantastique et jeunesse, elle est également doctorante en littérature japonaise et comparée la plupart du temps, pirate de l'espace dans ses rêves les plus fous et sorcière à Poudlard dans une réalité alternative. Elle aime les sushis, la couleur rouge et le thé sans sucre, par contre elle déteste la betterave, l'hypocrisie, et le café mal fait

~~~~~~~~~~ Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le forum Au cœur de l’Imaginarium et l’auteure.

~~~~~~~~~~ Mon avis:

Encore un roman qui m'a tenté rien qu'à la lecture du résumé mais aussi et surtout grâce à son illustration d'ombre et de lumière. Dès la couverture le lecteur est interpellé, inquiété par cette tour quasiment en état dans un univers semblant oublié de tous sauf de la nature. Les lianes ou racines à la sève telle la lave qui entourent ce hublot vers l'extérieur rajoute un côté post-apocalyptique de plus. Alors dystopie? Fantastique? Horreur? On espère de tout. Alors quand le lecteur découvre ensuite le résumé, plus de doute, nous allons frémir d'angoisse et peut-être d'horreur. Nous l'attendons et le redoutons à la fois. Je me suis donc lancée, et pour parfaire le réalisme stressant, j'ai choisi une nuit d'orage apocalyptique, éclairs à gogo et pluie torrentielle pour le débuter. J'étais dans l'ambiance. Je l'ai été encore plus grâce à la plume de Cécile Duquenne qui nous met dès le départ dans la peau de l'héroïne. Elle se réveille dans un lit de limon avec une sensation de danger autour d'elle. Et lorsque le danger se rapproche déjà la tension du lecteur est en diapason avec celle du personnage. Car ce que j'ai adoré c'est que nous découvrons tout au travers des yeux de notre protagoniste, et surtout des souvenirs qui veulent bien refaire petit à petit surface car elle semble amnésique. Ensuite la forme elle-même du roman nous tient en haleine car chaque chapitre ou presque correspond, nous nous en rendons compte rapidement grâce à son titre à un étage de la tour. Et si comme moi vous êtes curieux, alors vous chercherez le sommaire pour avoir un aperçu du nombre d'étage à traverser avant enfin d'atteindre le sommet ou du moins l'épilogue. Et là vous découvrirez une première surprise ... Il n'y en a pas ! J'ai donc dû au fil des pages attendre comme Jessica et les autres de savoir ce qu'allait me réserver l'étage suivant si tant est que je l'atteigne vivante. Les personnages sont vraiment un morceau important de ce roman au même titre que la tour. Car nous les découvrons en fonction de ce qu'ils veulent bien dévoiler d'eux mais aussi au travers des ressentis de Jessica. Elle se méfie de certains, d'autres l'horripilent prodigieusement et cela sans savoir pourquoi puisque leurs souvenirs sont occultés et ne réapparaissent que bribe après bribe. C'est un personnage qui nous entraine à sa suite dès le début par sa confiance en soi et sa logique de survie. Elle reste égale à elle-même et ne force personne à la choisir même si cela la gêne aux entournures dès le début de voir que l'instinct de survie à long terme semble absent du caractère de certain. Car du caractère, on ne peut pas dire qu'elle en manque. Tout comme James, ou Jonathan qui au travers des ressentis de Jessica nous apparaissent à la fois comme allié mais aussi ennemi potentiel. Les étages vont nous expliquer petit à petit pourquoi et ce, pour eux, mais aussi pour les autres survivants. Cependant le personnage principal ici reste cette tour. Ce lieu immense et inviolable ou du moins le paraît-il qui renferme à la fois la vie et la mort. Ma première impression a été de me souvenir du tout premier film "Cube" où, de même, des personnages se retrouvaient enfermés dans une cellule cubique et où chaque cellule semblait là pour les éliminer. Pour l'un ou l'autre, seuls la logique, la réflexion, la force de caractère et l'instinct semblent être les ingrédients de la survie. Cela donne donc un roman tendu d'un bout à l'autre. D'une tension qui s'étire au fil des étages, tel un élastique et qui nous fait frémir d'angoisse de peur du claquage surprise. Et lorsque les révélations nous éclatent à la figure, que tout comme James, Jessica et les autres nous comprenons pourquoi ils sont là, c'est la claque. Quelle histoire machiavélique et géniale que nous a imaginé là Cécile Duquenne! Je m'attendais à beaucoup de choses mais alors... rien qui ne pouvait ressembler à la réalité de cette tour et de ces occupants. J'ai adoré cette révélation finale, ce dénouement attendu et en même temps complètement à l'encontre de tout. Elle a su me transporter d'un bout à l'autre grâce à sa plume dynamique et virevoltante. Car chaque action nous est décrite pour être vécue dans l'angoisse de la suivante. Peu de répit pour le lecteur dans ce roman court mais intense. C'est à la fois un thriller haletant, un récit dystopique ou de la science fiction. Car tout est là pour nous tenir en haleine mais aussi pour nous montrer les exploits de l'esprit sur le corps lorsque la survie est en jeu. Et face aux dangers à la fois physiques et moraux de cette tour, beaucoup craquent ou abandonnent. Et vous? Qu'auriez-vous fait??

Recent Posts
Archives
Search By Tags